L’absence de prévisibilité et de calendrier pour la seconde vague est inacceptable

Un correspondant nous écrit :

Je suis potentiellement en rang favorable pour la seconde vague qui commence à partir du 16 novembre 2017. Malheureusement, je ne connais pas le nombre de professionnels devant moi et ne sais pas si je serai nommé, même si j’ai de fortes chances à mon avis.

Je souhaite m’installer dans un village qui a un grand besoin de notaire et j’ai trouvé un local. Si je ne me décide pas rapidement, il me passera sous le nez. Je ne peux pas me permettre de louer pendant des mois “à perte” non plus, sans savoir si et quand je serai nommé. Cet aspect entrepreneurial a mal été considéré par la réforme. Il faut vite que l’on sache comment ça se passe. Help, help, help »

Share

3 commentaires

  1. Si quelqu’un avait la marche à suivre ce serait super!
    J’ai tenté de joindre la chancellerie à de nombreuses reprises mais je pense avoir plus de chance de gagner à l’euro millions que d’arriver à les joindre!

  2. Bonjour, Je suis dans le même cas, j’attends de savoir, une seule renonciation et je passe en rang utile!!!! Sinon en seconde vague, mais cette seconde vague va-t-elle avoir lieu???

    1. Bien sûr qu elle aura lieu elle n est pas optionnelle l arrête carte la prévoit expressément. Le CSN n en veut pas mais il reconnaît son existence En la condamnant et elle est obligatoire puisque les offices créés sont essentiellement des offices individuels.

Laisser un commentaire