Un commentaire

  1. Ce soir pour tous ceux qui pensaient que la 2de vague n’aurait pas lieu :
    “Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! morne plaine !
    Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
    Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
    La pâle mort mêlait les sombres bataillons.”

Laisser un commentaire